DOUMY






LE VILLAGE
VIE MUNICIPALE
VIVRE À DOUMY
VIE ASSOCIATIVE
VIE ECONOMIQUE
INFOS PRATIQUES

HISTOIRE ET PATRIMOINE
Mairie de Doumy

755 Cami de Lacarrère
64450 Doumy

Tél : 05 59 33 89 24
mairie-de-doumy@orange.fr

HISTOIRE DE DOUMY
Qui se doutait que notre charmant petit village de Doumy situé sur la crête de nos collines béarnaises recelait un passé historique aussi riche, par l'importance de la 9ème grande baronnie de Doumy (associée à Bournos - déjà !) dans l'histoire des États du Béarn et par son château ayant abrité d'illustres propriétaires
 
L’ancienneté du peuplement de notre commune s'est vérifiée lors des fouilles archéologiques initiées par la construction de l'autoroute A65 en 2009, dévoilant des traces d'occupation préhistorique et par les fouilles menées en 1970, des tumuli (tertres funéraires) visibles à l'époque sur les terres de Joseph Barus. Rien de surprenant puisque l'ancienne voie romaine reliant Altura (Aire-sur-Adour) à Beneharnum (Lescar), traversait la commune.
 


Doumy n'a pas toujours été Doumy !  
 
Notre village porte différents toponymes, évoluant au cours des siècles, mais celui qui revient le plus souvent reste Domi, passant à Domy au 18ème siècle.  

Domi en 1096, (première trace écrite où est nommé le seigneur de Domi), Dumi en 1154, Domii au 12ème siècle, Domium en 1270, Dominium en 1286, Domi au 13ème siècle, Sent Miguel de Domi en 1487, Domin en 1543 (forme occitane de Doumy), Domy à la fin 18ème siècle (Carte de Cassini).


  
En 1385, lors du dénombrement général de Gaston Fébus (*), 20 ostaüs ou feux (foecs : feu fiscal) furent recensés, ce qui représentait tout de même plus d'une centaine d'habitants (Pau, ne comptait que 129 feux, soit un Doumysien pour six Palois ; les proportions étaient différentes !). 




Horaires d'ouverture

Lundi de 14h à 18h
Mercredi de 13h à 17h

ACCÉS RAPIDE












(*) Il faut savoir une fois pour toutes que l'intéressé lui-même l'orthographiait "Fébus", et non "Phœbus" ou "Phebus" comme certains ont pu le faire par la suite.
Quant à Saint-Peyrus, abbaye laïque - Sent-Peyruxs ou Sent-Peyruix venant de « cens »,  redevance foncière féodale, puis Saint-Peireux (carte de Cassini), on y décomptait 7 maisons au 18ème siècle.
Le temps des seigneurs du Béarn, des châteaux forts et des croisades
Le premier seigneur est signalé le 14 octobre 1096, lorsque le Duc de Gascogne convoqua le Vicomte du Béarn et les 12 principaux seigneurs du Béarn (dont Raymond de Doumy – R. de Domi), afin que ceux-ci jurent de respecter les promesses faites par leurs aïeux de protéger l'abbaye de Saint-Pé. Les évêques étaient possesseurs de la dîme tant convoitée...
Du château féodal en bois construit sur une motte artificielle, entourée de fossés et de palissades abritant la résidence seigneuriale, il ne reste qu'une motte castrale du 11ème siècle (sur les 2 signalées en 1848) dans l'ancien parc du château originel, édifié aux 11ème et 12ème siècles.
1/4